Mission

La Compagnie de la Lettre 5 a été fondée pour produire et diffuser du théâtre de création, en travaillant sur des thèmes sociaux forts comme l'itinérance, la condition féminine, le patriarcat, pour jeter un regard critique et revendicateur d'une société plus juste et plus humaine. Elle est dédiée à la création multimédia d’adaptations de textes de théâtre (des grands classiques aux textes contemporains), roman et poésie en intégrant différentes disciplines telles que l’art de la danse, de la musique et du cinéma. Elle a pour but de collaborer avec des artistes nationaux et internationaux dans l'exploration de nouvelles formes d'expression, et d’approfondir la recherche et l'utilisation du « Réalisme Expressionniste » (style original de jeu mis au point par le directeur artistique : l’expression d’une réalité non littérale rendue par l’émotion dans une recherche esthétique du geste, du masque, et du mouvement).

Historique

La Compagnie est née de la rencontre artistique et humaine entre René Migliaccio - metteur en scène et directeur artistique de Black Moon Theatre Company, New York - et Pascale Brochu, Catherine Brunet, Emilie Fecteau, Jean-Charles Fonti et Stéphanie Ribeyreix - comédien (nes) de Montréal.

Cette rencontre commence en Mai 2012 lors de la mise en scène par René Migliaccio de Grand'Peur et Misère du IIIème Reich de Bertolt Brecht dans laquelle ils partagent une compréhension profonde d'une esthétique de jeu singulière: "le réalisme expressioniste" développée au fil des ans par René Migliaccio.

La Compagnie de la Lettre 5 vient au monde en Juin 2012, et produit son premier spectacle Le Malade Imaginaire de Molière au Cabaret Lion d'Or en Août 2012, qui obtient un vif succès auprès du public. 
 

Février 2013, Les Bas fonds une adaptation basée sur Les Bas fonds de Gorki et Donzoko de Kurosawa.  
Mai 2014, Lulu de Franz Wedekind.