Photo: Jean Charles Fonti

ÉVEIL

Montage Images: Rene Migliaccio - Collages par India Evans
Montage Images: Naiade Aoun et Amanda Lee

Mise en scène: René Migliaccio
Interprète: Louise Boisvert
Danse Butoh: Charlotte Colmant

Violoniste Live: Ève Sevigny

Musique Originale: Amaury Groc

Violoniste: Ève Sevigny

Environnement sonore: Olivier Ginestet
 

ÉVEIL (adaptée librement du Livre des morts tibétains) est une création multidisciplinaire, immersive et interactive. Le spectacle nous entraîne dans une odyssée onirique, conduisant au réveil d’une Conscience Supérieure, et à une émergence spirituelle dans les couches les plus profondes de l'existence humaine.

La rencontre entre le Théâtre, la Danse, la Musique et l’Art visuel:

 

Dans cette nouvelle création danse-théâtre, multidisciplinaire, immersive et interactive, la mise en scène du directeur artistique René Migliaccio (Compagnie de la Lettre 5) conduit le spectateur vers une exploration de la conscience,  vers une transformation au niveau cognitif et émotionnel. Le texte éclaire les phénomènes de la pensée qui se manifestent dans notre vie quotidienne : états affectifs, constructions mentales, actions volontaires ou non et vicissitudes de l’égo (désirs, dualité, attachement, illusion). 

Dans cette odyssée onirique, l'actrice (Louise Boisvert) interprète le texte - axé sur la notion de libération et d'éveil - dans une esthétique expressionniste. Elle nous fait vivre une vision personnelle et poétique de l'expérience humaine. "La pratique de l'expressionnisme dans le jeu théâtral s'apparente à une succession ininterrompue d'arrêts sur image dans lesquels apparaissent toutes les forces psychologiques et affectives du personnage. Ainsi l'esthétique du corps, vibrant dans l'espace scénique, oscillant entre mouvement et immobilité prend tout son sens, dans le caractère fugitif de chaque moment du tableau, de chaque image. Nous sommes alors face à une histoire qui se vit comme une peinture en mouvement."

René Migliaccio

La danseuse Butoh (Charlotte Colmant) se manifeste comme une supra conscience dans la dimension onirique sur le chemin de la libération. 

La musique originale de Amaury Groc est une fusion de musiques, oscillant entre le grave et l’éthéré, avec sons et voix tibétaines. Elle est accompagnée, en live, par la violoniste Eve Sévigny, dans un environnement sonore par Olivier Ginestet.

Les visuels par Naïade Aoun et Amanda Lee créent l'environnement visuel de l’Éveil de la Conscience. Les projections d'images symboliques offrent au spectateur l'expérience d'une peinture en mouvement. Dans la mise en relief de la scène théâtrale par l’esthétique de l’art visuel, chaque forme particulière, chaque tracé, chaque étape de l’odyssée plongent interprètes et spectateurs dans une dimension profondément psychique, et les emportent dans un monde d’hallucinations.